fbpx
+33622221576 e.bernoussi@live.fr

La perte est tout ce que l’on désire profondément éviter. 

Pourtant, la vie est en perpétuelle mouvement. Le mouvement apporte le changement. Le changement annonce obligatoirement des pertes : perte d’un lieu de vie, perte d’un emploi, perte d’un amour, perte d’un enfant, perte d’un être cher…

Tout cela amène automatiquement une perte de repères qui nous oblige à déclencher en nous un mode d’adaptation, un mode de cicatrisation, de guérison intérieur. Mais plus vous résistez à cette étape de vie, à cette acceptation du changement choisi ou imposé par la vie, plus vous prenez le risque de souffrir, de perdre votre énergie.

Vous prenez le risque de perdre votre énergie vitale et d’avoir cette difficulté de vous en relever.

La perte n’est pas présente dans votre vie pour vous faire souffrir gratuitement . Elle se présente à vous pour vous ouvrir les yeux, vous interpeller, vous enseigner, vous donner la possibilité d’ouvrir un champ d’autres possibles. Elle vous questionne sur le sens de votre vie sur Terre avec plus ou moins d’intensité en fonction de cette perte que vous venez de vivre. Elle fait partie d’un grand plan que votre âme à prévue pour vous mettre sur le juste chemin de la réalisation de votre mission de vie, de l’épanouissement à long terme de vous même.

Vous avez le libre arbitre :  soit vous choisissez de vous morfondre dans le désespoir de cette perte, de ce manque à jamais, soit de vous relever après avoir évacuées toutes les émotions déclenchées par cette perte. 

Le libre arbitre est votre choix de rester victime ou acteur conscient de sa vie. C’est le plus gros challenge que chacun de nous doit faire face aux épreuves de la vie. 

Ces épreuves ne sont pas existantes dans votre vie pour vous achever, mais bien pour vous faire grandir dans la conscience de votre Être ! Ces épreuves de vie, ces pertes sont des réveils de conscience. Une conscience qu’il existe d’autres réalités dont vous soupçonnez pas ou peu l’existence. Une conscience qui peut grandir qu’à travers ces passages indispensables pour apporter un questionnement sur votre vie, sur la Vie et ses lois universelles.

Tout cela vous me direz, est facile à dire mais difficile à vivre. Et oui, c’est juste, je vous l’accorde ! Mais, prendre conscience et tendre vers l’acceptation d’avoir le choix de rebondir, si je sors du positionnement de victime et de glisser progressivement vers l’action est un premier pas dans la direction de créer sa vie de nouveau !

Alors, go, go ,go !